Carine Serodes Photosensible - photographe portraitiste naturaliste urbaine
DE L'HUMAIN…
J'ai été MON 1er SUJET PHOTOGRAPHIQUE. C'est pratique car je suis toujours disponible et plutôt d'accord avec la photographe.

Et puis, il y a aussi mes PORTRAITS D'HOMMES. Je photographiais des amis au lycée et un copain a trouvé ça pas mal. Alors j'ai recommencé et j'ai cherché d'autres modèles, au travail d'abord, dans ma famille, auprès d'amis, au club photo…

Et ces derniers temps je m'intéresse surtout à LEURS ORIGINES, que je leur tatoue sur leur corps.
DE LA NATURE...
Mes origines sont un peu lozérienne alors, cette région est très présente...sous toutes ses coutures…et notamment en HIVER.

Mais j'ai aussi beaucoup aimé d'autres régions de France en particulier la BAIE DE SOMME. Là, rien n'arrête le regard et tout est plus reposant.

Et lors de mes balades, c'est plus fort que moi, je trouve toujours UN ARBRE ou deux qui attirent mon regard.

de l'urbain...
L'urbain c'est mon quotidien et tous les jours je remercie les architectes comme Franck Gehry, Norman Foster, Jean Nouvel et bien d'autres. Je guette toujours L'HUMAIN DANS L'URBAIN…perdu dans le labyrinthe qu'il a lui même créé. Un univers de polar, assez NOIR qui laisse parfois s'échapper une silhouette furtive, comme un FANTÔME qui retient mon regard.

Et de temps à autre, je prends un coup de soleil : un aplat de couleur surgit au milieu d'un cadre terne…c'est comme si quelqu'un avait pris un crayon et décidé de COLORER LA VILLE...

Car la couleur m'attire de plus en plus dans cette VILLE BLEUE et pas seulement à certaines heures...